L’UE post-Cotonou parvient à un accord

Post-Cotonou : l’UE parvient à un accord avec les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique Le partenariat entre l’Union européenne et 79 États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) est l’une des coopérations les plus anciennes et les plus larges de l’UE avec d’autres pays.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Post-Cotonou : l’UE parvient à un accord avec les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique

Post-Cotonou : l’UE parvient à un accord avec les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique
Le partenariat entre l’Union européenne et 79 États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) est l’une des coopérations les plus anciennes et les plus larges de l’UE avec d’autres pays.

Les deux parties, l’UE et les ACP, ont maintenant conclu les négociations pour un nouveau traité qui remplacera le cadre juridique actuel connu sous le nom d’Accord de Cotonou – qui est en place depuis plus de 20 ans. Jusqu’à présent, le partenariat UE-ACP s’est concentré sur l’éradication de la pauvreté et le développement durable. Le nouvel accord post-Cotonou comprend un plus large éventail de domaines politiques, tels que la protection du climat, les droits de l’homme et les questions de migration.

‘Un long processus’

Le négociateur Robert Dussey, ministre togolais des Affaires étrangères, a déclaré que l’accord n’était pas facile à négocier. « Je pense qu’il était très difficile de comprendre les problèmes entre nous », a-t-il déclaré à DW. « Nous étions principalement en désaccord sur la migration, les questions de droits humains et l’orientation sexuelle.

Dussey s’est rendu à Bruxelles cette semaine pour rejoindre Jutta Urpilainen, commissaire européenne finlandaise chargée des partenariats internationaux. Malgré la pandémie, les négociateurs en chef ont tenu à présenter ensemble la bonne nouvelle : après plus de deux ans et demi de négociations, l’Union européenne, représentée par Urpilainen, et l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et d’Afrique du Sud. Pacific (OACPS), représentée par Dussey, a conclu les négociations d’un nouvel accord de partenariat.

DW a rencontré les deux négociateurs en chef à Bruxelles. « Cela a été un long processus », a déclaré Jutta Urpilainen. La raison principale était qu’il y avait différents types d’opinions et différents types de sensibilités lorsqu’on essayait de réconcilier 27 États de l’UE et 79 pays ACP.

L’Union européenne et ces 79 États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, pour la plupart d’anciennes colonies de pays de l’UE, entretiennent des relations privilégiées. Un premier accord, principalement axé sur l’aide au développement et le commerce, a été signé en 1975 sous le nom de Convention de Lomé. Il a été suivi de l’Accord de Cotonou, traité qui sera désormais remplacé – une fois signé et ratifié – par ce nouvel accord (il portera le nom de la ville jusque-là inconnue où il sera signé).

Lire la suite…

Inscrivez-vous à notre newsletter