Formation

Notre plateforme en ligne

Cliquez ici

Liste des Cours

105 histoires de cas pour une explosion de créativité italienne conçue pour ouvrir la voie à de nombreuses opportunités ainsi qu’à des défis nécessitant une réponse, particulièrement stratégique pour la période à laquelle nous sommes confrontés. 105 histoires de cas pour libérer pleinement le potentiel de nos étudiants. Unissant des domaines clés, ce cours interagit à un niveau sans précédent, contribuant à l’objectif de saisir le « triangle » reliant l’éducation, la recherche, l’innovation et de montrer comment l’Italie est un pays tout simplement extraordinaire.

Le cours vise à initier les étudiants aux programmes de financement accordés par l’Union européenne et d’autres organismes internationaux afin de soutenir les activités économiques et non économiques.
La première partie du cours décrira le contexte politique et historique des programmes de financement et sa fonction dans la mise en œuvre des politiques publiques. En outre, le cours définira le contexte juridique et l’instrument contractuel et administratif d’attribution du financement.
Ensuite, les cours sensibiliseront les étudiants aux principales techniques de conception de projet pour élaborer les propositions à soumettre aux bailleurs de fonds. Des études de cas de propositions retenues seront fournies. La dernière partie du cours portera sur les activités nécessaires à une saine gestion d’un projet.

La durabilité et le développement durable sont des concepts et des principes au cœur de notre avenir. Le terme « Développement Durable » comme on le rappelle sous sa forme synthétique : « Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Le cours offre des occasions de développer et de démontrer certains résultats d’apprentissage.
Connaissance et compréhension : des politiques de gestion du développement durable, du rôle du financement pour les ODD, des possibilités et des limites des outils pour la conception et la planification de projets de développement, une gamme de concepts et de cadres pour interpréter les interventions de développement (réalisation des objectifs, durabilité, renforcement des capacités, l’apprentissage organisationnel).

De nos jours, l’apprentissage à distance est la forme de formation la plus durable sur les plans économique, social et environnemental. Posséder un appareil, même un téléphone intelligent, et avoir une connexion Internet sont les seules exigences pour suivre une leçon ; la structure interactive du contenu s’adapte aux différentes exigences selon les aptitudes et les compétences de chaque utilisateur. De plus, chaque cours peut être reproduit et suivi à l’infini sans frais supplémentaires. Tout cela est d’autant plus utile qu’il s’adresse à un public extrêmement large, comme celui des jeunes Africains, diplômés et non diplômés.

Ce cours vise à promouvoir la vision commune, les approches interdisciplinaires et intégrées vers une agriculture plus durable qui aide à la fois les écosystèmes et les communautés rurales à être plus résilientes face aux défis mondiaux actuels et futurs. Les étudiants qui participent au cours d’agriculture durable enrichiront leurs connaissances et amélioreront leurs compétences sur les principes clés de la durabilité dans lesquels leur vision et leurs approches de l’agriculture dans les trois dimensions de l’économie, de l’environnement et de l’équité sociale seront développées et les actions qui facilitent la transition vers une alimentation et une agriculture durables seront pratiquées.

Au cours des dernières décennies, parallèlement à la mondialisation de l’économie mondiale, les marchés alimentaires ont subi un profond processus d’internationalisation. Les changements concernent à la fois l’évolution de la demande et l’organisation de l’offre. Des chaînes de plus en plus complexes gèrent et livrent désormais de la nourriture à travers le monde.
Dans le même temps, les chaînes de valeur mondiales offrent de nouvelles opportunités et de nouveaux défis à tous les acteurs des marchés, mais sont également influencées, et parfois motivées, par les objectifs et les comportements de ces acteurs.
Afin d’accéder aux marchés internationaux et également de pouvoir survivre sur leur propre marché intérieur, les entreprises doivent être compétitives dans une arène très peuplée. La compétitivité englobe l’efficacité ainsi que la capacité de satisfaire les préférences des consommateurs et de respecter le cadre juridique.

Une approche de conception interdisciplinaire et intégrée est proposée pour appliquer les principes, la méthodologie et les outils de conception respectueuse de l’environnement, d’architecture verte et de construction dynamique – adaptative, comblant le fossé traditionnel entre les arts et les sciences, la recherche et la pratique, développant la pensée critique et des compétences en conception pour remettre en question les pratiques établies.
Le cours est consacré aux jeunes étudiants africains de pré-baccalauréat, intéressés par la durabilité dans l’environnement bâti, sans exclure les architectes, les ingénieurs et les urbanistes.

Basé sur les trois piliers de la durabilité et de l’économie circulaire (écologie, société et économie) et abordant la stratégie européenne de gestion de la production de déchets, c’est-à-dire la hiérarchie 4R (Réduire la production et les risques, Réutiliser, Matériaux de récupération, Énergie de récupération), le cours est soutenus par une vision : à partir de la gestion des déchets, les décideurs politiques, les personnes et les entrepreneurs doivent concevoir de nouvelles façons de vivre sur notre planète, et que la conscience et le respect personnels peuvent être combinés avec une approche technique et industrielle, capable de générer de bons et durables travail, à tous les niveaux d’intervention.

Surveys conducted at international level have shown how great is the interest on biomass energy technologies. An increasing number of biomass energy and fuel plants are being created worldwide and many others are expected to be designed and built in the next forthcoming years. This process clearly underlines the need for a new type of engineer, with a deeper professional educational background in these technologies and expertise in the design, operation and maintenance of such processes and plants. But a deeper knowledge is widely required even among technicians and pre-bachelor generations devoted to this growing area of new and renewable energy applications.

Le cours est conçu pour fournir aux étudiants et aux professionnels de troisième cycle une connaissance spécifique de la gestion opérationnelle des ressources énergétiques renouvelables liées à la géothermie.
Le cours donnera des compétences préliminaires pour l’exploitation de l’énergie géothermique de toute enthalpie pour de nombreux usages de la vie humaine. Il fournit également aux participants les savoir-faire professionnels de base nécessaires pour participer et contribuer à la gestion opérationnelle de projets régionaux, nationaux et internationaux, portés par des organisations publiques, privées et à but non lucratif.
Le cours s’adresse aux étudiants pré-bachelor ainsi qu’au personnel des organisations internationales, des agences de l’énergie opérant en Afrique et des professionnels impliqués dans les énergies renouvelables.

Les modalités de transport des personnes et des marchandises, par voie terrestre, maritime et aérienne évoluent rapidement et de manière drastique. Un tel changement concerne principalement les technologies automobiles avec des véhicules de plus en plus performants et verts ainsi que les infrastructures et l’organisation de la ville elle-même, nous laissant imaginer un changement radical du mode de vie des gens à venir. Il en est de même pour les transports maritimes et aériens.
Toutes les solutions appropriées et durables ne peuvent éviter une intégration, au niveau global jusqu’au niveau local, entre les transports matériels de personnes et de biens, et les transports immatériels par les systèmes et outils de communication.
L’innovation technologique dans l’industrie de la mobilité est l’une des principales composantes de l’économie verte, stratégique et cruciale pour la transition énergétique rapide en cours. Cela fait des industries de la mobilité durable et des transports parmi les plus prometteuses et les plus dynamiques pour les futurs rôles professionnels ; l’émergence la plus marquante est le rôle de responsable de la mobilité.
Tout jeune étudiant en pré-bachelier (mais pas seulement eux) ne peut ignorer des changements aussi radicaux, affectant toute la vie de la population et des individus.

L’énergie est essentielle à la vie et à tous les organismes vivants. Le soleil, directement ou indirectement, est la source de presque toute l’énergie disponible sur Terre.
Nos choix et décisions énergétiques affectent les systèmes naturels de la Terre d’une manière qui pourrait entraîner et entraînent déjà des dommages massifs, il est donc essentiel de choisir soigneusement nos sources d’énergie et d’opter pour des techniques d’efficacité énergétique : utiliser moins d’énergie pour fournir le même niveau d’énergie. C’est donc une méthode pour réduire les émissions humaines de gaz à effet de serre.
L’utilisation efficace de l’énergie est obtenue principalement grâce à une technologie ou un processus plus efficace. Les bâtiments, les processus industriels et les transports économes en énergie pourraient réduire d’un tiers les besoins énergétiques mondiaux d’ici 2050 et contribuer à contrôler les émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Le cours est conçu pour fournir aux professionnels de troisième cycle des qualifications spécifiques pour la gestion opérationnelle en matière de réduction et d’atténuation des risques de catastrophe, ainsi que de préparation et d’intervention en cas de catastrophe. Il apporte également aux participants le savoir-faire professionnel nécessaire à la gestion opérationnelle de projets régionaux, nationaux et internationaux, portés par des Organisations publiques, privées et à but non lucratif. Le cours s’adresse au personnel des organisations internationales, des agences de protection civile, des ONG, des militaires, des services de santé, des services de secours ; des experts et professionnels spécialisés impliqués dans des activités liées aux catastrophes ; étudiants de troisième cycle désireux de s’engager dans les activités susmentionnées.

Le cours vise à initier les étudiants aux programmes de financement accordés par l’Union européenne et d’autres organismes internationaux afin de soutenir les activités économiques et non économiques.
La première partie du cours décrira le contexte politique et historique des programmes de financement et sa fonction dans la mise en œuvre des politiques publiques. De plus, le cours définira le contexte juridique et l’instrument contractuel et administratif pour attribuer le financement.
Ensuite, les cours sensibiliseront les étudiants aux principales techniques de conception de projet pour élaborer les propositions à soumettre aux bailleurs de fonds. Quelques études de cas de propositions retenues seront fournies. La dernière partie du cours fera référence aux activités nécessaires à la bonne gestion d’un projet.

Nous assistons à une croissance exponentielle des technologies et de leur potentiel, qu’elles soient liées à la durée de vie et à sa qualité, ou à la capacité et la vitesse de se déplacer d’un endroit à un autre ou à la possibilité de communiquer instantanément avec tout autre être humain. .
Ce type de croissance n’a été possible que parce que les technologies ont continué d’évoluer grâce aux nouvelles découvertes scientifiques. A notre époque, le progrès scientifique consiste à traiter et transmettre l’information à travers de multiples révolutions technologiques. L’une de ces révolutions a concerné les Télécommunications du Futur pour lesquelles la recherche passe par la reconfiguration des réseaux de transmission à haute capacité et l’introduction de nouvelles technologies d’acquisition, de transmission et de traitement des données. Mais nous sommes confrontés à d’autres révolutions paradigmatiques comme celle conçue pour l’Intelligence Artificielle dans laquelle se combinent des aspects de la recherche fondamentale comme, par exemple, ceux liés aux nouvelles architectures neuronales avec des aspects plus appliqués comme l’optimisation d’algorithmes prédictifs et cognitifs, ou pour les nouvelles Sciences et Technologies Quantiques basées sur les conséquences des propriétés les plus profondes et les plus révolutionnaires de la Mécanique Quantique qui pourraient conduire à une rupture complète de la capacité de calcul, à une sécurisation absolue des communications et, là encore, à permettre la création de dispositifs capables de transporter des mesures avec les niveaux de précision actuels. inaccessible. Ces nouvelles technologies semblent être développées par des pays technologiquement avancés, alors pourquoi devraient-elles être importantes pour les pays en développement ? En réalité, les pays en développement peuvent profiter de cette révolution numérique, car ils n’ont pas l’inertie des pays développés et peuvent adopter immédiatement de nouvelles technologies, en récolter les bénéfices et créer de nouvelles opportunités de marché. Dans ce cours, nous décrirons d’abord les technologies du futur (sans aperçu majeur) :

  • Intelligence artificielle,
  • Paradigmes de télécommunication 5 et 6 G,
  • Réseaux de communication, inclusion numérique
  • Blockchain, registres décentralisés, crypto-monnaies
  • Fintech, microcrédit
  • IOT
  • Technologie quantique
  • Urbanisme durable

Ensuite, nous racontons des histoires de réussite concernant l’adoption de ces technologies dans les pays en développement. Nous porterons une attention particulière à celles liées au développement durable et à l’inclusion financière et numérique.

Les sciences de la santé comprennent toutes les disciplines qui doivent être connues pour fournir des soins de santé aux humains et aux animaux. Par conséquent, ils n’incluent pas seulement des questions strictement médicales mais une série de sujets scientifiques, dont les plus importants sont liés aux prémisses de base, telles que la biologie, la chimie, la physique et les mathématiques, à des outils technologiques, à une méthodologie construite sur raisonnement plutôt que sur des notions. Basé sur les trois principaux piliers de la durabilité, environnemental, social et économique, ce cours vise également à enseigner des informations générales concernant l’interaction entre la santé et l’habitat naturel et anthropique, ainsi que les questions épidémiologiques, sociales et économiques liées à la construction de un système sanitaire adapté à un pays spécifique et/ou à une région définie. Dans ce sens, la connaissance de l’anglais scientifique, la compétence pour communiquer en ligne de manière sûre et efficace, la capacité à acquérir des informations scientifiques rigoureuses et correctes seront également enseignées. L’objectif est d’aider les étudiants de pré-baccalauréat à évaluer leur capacité à poursuivre une carrière dédiée aux sciences de la santé. Ce cours est donc structuré pour des débutants, qui peuvent tester et/ou approfondir le niveau de connaissances comme préalable à leur accès futur à la faculté de médecine, aux facultés scientifiques qui lui sont rattachées et, plus généralement, à toutes les filières de formation pour les métiers de la santé.

Ce cours part de la preuve qu’un système de santé national et/ou territorial doit être durable, en partant de la réponse aux critères internationaux et locaux les plus importants. Cela signifie que, étant impossible de donner les meilleurs soins de santé à l’ensemble de la population, et injuste de ne fournir des services qualifiés qu’à un petit pourcentage de sujets privilégiés, l’objectif est de construire un système qui réponde aux trois grands piliers de la durabilité, la économique, social et environnemental. En ce sens, l’objectif est d’apporter une assistance médicale durable à la plus grande majorité de la population.

L’énergie éolienne est une source d’énergie intermittente, et une telle caractéristique conditionne son utilisation, alors que sa « qualité » est très élevée, étant une forme d’énergie mécanique, directement utilisable dans de nombreuses applications, tout d’abord la production d’électricité. Il ne peut pas être expédié à la demande, mais, sur des périodes plus longues, il est possible de faire des estimations très fiables et de prévoir même localement sa disponibilité. Un atout supplémentaire de l’éolien réside dans sa modularité, grâce à laquelle elle peut être utilisée aussi bien pour de grandes installations que pour des productions très petites et locales. De plus, ce n’est pas une technologie invasive et elle a aujourd’hui des coûts très compétitifs. Enfin, il convient également aux petites collectivités et nécessite un entretien modeste.

Le cours offre une vision intégrée et dynamique du patrimoine culturel, compris comme un processus pluraliste et partagé dont les valeurs en termes esthétiques, humains et économiques sont projetées vers l’avenir.
Le cours pré-licence entend fournir aux jeunes Africains les principaux outils conceptuels et techniques pour démarrer une enquête territoriale, une conception de réseau et de projet, ciblés sur l’amélioration de la durabilité interculturelle.
Suivant une structure modulaire et proposant des choix tirés de différents univers culturels, le cours explore des aspects exemplaires du patrimoine culturel, dans le contexte de connaissances partagées de l’histoire et de la mémoire, de la religion, de la science et de l’art, et intervient sur l’activation de ce qui est précisément considéré en tant que « patrimoine », avec un regard tourné vers l’avenir et la croissance d’une société plus intégrée et durable.
La notion de patrimoine, portée à un niveau sociologique, révèle un fond humain et environnemental intense, fait du tissu relationnel qui l’a généré, des influences entre individus et communautés, des structures de travail et de pouvoir, du processus d’échange, de coexistence et la contamination entre les peuples.
Le transfert de connaissances relatives aux modèles les plus récurrents de ces interconnexions affecte le niveau d’interprétation socio-anthropologique et fera l’objet d’un module spécifique du cours.

Le cours de géologie de l’ingénieur est consacré à la formation d’étudiants dans le but d’apporter des connaissances et de résoudre les problèmes d’ingénierie et d’environnement résultant de l’interaction des travaux et des activités humaines avec l’environnement naturel.
Le cours décrira comment la géologie technique joue un rôle clé dans le maintien ou la création des bâtiments, routes, barrages et autres structures dont dépend la société moderne. Une discipline qui doit développer une compréhension approfondie de la roche et du sol, y compris leur cadre géologique structurel et les processus d’altération affectant la région au fil du temps.
Un autre rôle principal de la géologie technique consiste à évaluer les risques géologiques, notamment les secousses sismiques, la liquéfaction, l’affaissement, le développement de dolines, les zones inondables et les glissements de terrain, y compris les coulées de débris. L’accent est mis sur la prévention ou la limitation des effets néfastes de divers dangers pour la société.

L’interaction d’un bâtiment avec l’environnement, à la fois urbain et extra-urbain, est un enjeu important. L’approche moderne de ce sujet considère le bâtiment comme un système énergétique, ainsi qu’un producteur de déchets et une interférence avec l’environnement.
Le choix des meilleures énergies primaires et secondaires, ainsi que l’optimisation appropriée des vecteurs énergétiques à appliquer et toutes les solutions possibles d’économie d’énergie et de stockage doivent être analysés pour atteindre la meilleure réponse énergétique aux exigences de conception.
Mais ce n’est pas assez. Comme tout système énergétique, un bâtiment est une source d’interférences et un producteur de déchets au regard de son environnement et de l’environnement en général.
Seule une approche holistique pourra faire du bâtiment un élément actif et vertueux de la nouvelle approche de la durabilité.

Le cours proposé vise à connecter les jeunes étudiants à l’écologie et aux sciences de l’environnement, en faisant d’eux des scientifiques citoyens et des défenseurs de la conservation des ressources naturelles ainsi que de la gestion et de l’exploitation judicieuses dans leurs pays respectifs. Le cours est organisé en donnant aux étudiants une introduction sur les ressources naturelles, c’est-à-dire le capital naturel, quels services sont rendus disponibles par les écosystèmes aux populations locales, et les connaissances de base sur la structure des écosystèmes, la dynamique interne, le fonctionnement, la prestation de services et leurs réponses aux perturbations naturelles et anthropiques. Le cours initie également les étudiants aux technologies de surveillance des écosystèmes et de la dynamique du capital naturel et soutient leur conservation, leur protection et leur rétablissement, lorsque cela est à la fois nécessaire et faisable dans une perspective à long terme. Le cours se termine par la discussion de quelques cas d’étude, montrant à l’étudiant les points forts et les points faibles de quelques applications pratiques du principe de conservation biologique et écologique au capital naturel dans différentes typologies d’écosystèmes.

Les Pompiers assurent des interventions techniques de secours public telles que :

  • les travaux techniques de sauvetage en cas d’incendie, d’effondrement soudain ou menaçant d’une structure, de glissements de terrain, d’inondations ou d’autres calamités publiques ;
    le travail technique pour opposer les risques découlant de l’utilisation de l’énergie nucléaire et l’utilisation de substances bactériologiques, chimiques et radiologiques.

La prévention des incendies est la fonction d’intérêt public par excellence visant à atteindre, selon des critères d’application uniformes sur le territoire national, les objectifs de sécurité de la vie humaine, de sécurité des personnes et de protection des biens et de l’environnement par la promotion, l’étude, la préparation et l’expérimentation de règles, mesures, dispositions, mesures et modes d’action destinés à éviter l’apparition d’un incendie et les événements qui s’y rattachent ou à en limiter les conséquences. Elle est réalisée dans tous les domaines caractérisés par l’exposition au risque d’incendie, y compris dans les domaines de la sécurité au travail, la maîtrise des dangers d’accidents majeurs liés à certaines substances dangereuses, l’énergie, la protection contre les rayonnements ionisants, les produits de construction .

List of Courses

105 case histories for an explosion of Italian creativity designed to pave the way to many opportunities as well as challenges in need for a response, particularly strategic for the period we are facing. 105 case histories to fully unlock our students’ potential. Uniting key fields, this course interacts on an unprecedented level, contributing the objective of grasping the ‘triangle’ connecting education, research, innovation, and showing how Italy is a simply extraordinary country.  

The course aims at introducing the students to funding programmes awarded by the European Union and other international bodies in order to support economic and non economic activities.
The first part of the course will describe the political and historical context of the funding programmes and its function in the implementation of the public policies. In addition, the course will define the juridical context and the contractual and administrative instrument to award the funding.
Then, the lessons will make the students aware of the main techniques concerning the project design to draw-up the proposals to be submitted to the funding bodies. Some case studies of successful proposals will be provided. The last part of the course will refer to the activities needed to a sound management of a project.

Sustainability and sustainable development are concepts and principles at the core of our future. The term « Sustainable Development » as we recall in the synthetic form: “Sustainable development is development that meets the needs of the present without compromising the ability of future generations to meet their own needs”. The course provides opportunities to develop and demonstrate some learning outcomes.
Knowledge and understanding of: sustainable development management policies, the role of finance for SDGs, the possibilities and limitations of tools for development project design and planning, a range of concepts and frameworks for interpreting development interventions (achievement of objectives, sustainability, capacity building, organizational learning).

Nowadays remote learning is the most economically, socially, and environmentally sustainable form of training. Owning a device, even a smart phone, and having an internet connection are the only requirements to follow a lesson; the interactive structure of the contents adapts to different requirements according to the skills and competences of each user. Moreover every single course can be replicated and attended countlessly with no additional costs. All this is more useful as it is addressed to an extremely large audience, as that of young Africans, graduates, and non-graduates.

This course aims to promote the common vision, interdisciplinary and integrated approaches towards a more sustainable agriculture that support both ecosystem and rural communities to be more resilient in dealing with the global current and future challenges. The students who participate in the Sustainable Agriculture course will enrich the knowledge and improve their skills on key principles for sustainability in which their vision and approaches of agriculture in three dimensions of Economics, Environment and Social Equity will be developed and the actions that facilitate transition to sustainable food and agriculture will be practiced.

In the last decades, along with the globalization of the world economy, food markets have undergone a deep process of internationalization. The changes involved both demand’s trends and the organization of supply. Increasingly complex chains are now managing and delivering food across the world.
At the same time, global value chains bring new opportunities and challenges to all actors in the markets but are also influenced, and sometime driven, by the goals and the behaviours of these actors.
In order to access international markets and also to be able to survive in their own domestic market, firms shall be competitive in a much-populated arena. Competitiveness encompass efficiency as well as the capacity to satisfy consumers preferences and to fulfil the legal framework.

A cross-disciplinary and integrated design approach is given, to apply the principles, methodology and tools for environmental responsive design, green architecture and dynamic – adaptive building, bridging the traditional gap between arts and the sciences, research, and practice, developing critical thinking and design skills to challenge established practices.
The Course is devoted to young African pre-bachelor students, with an interest in sustainability in the built environment, not excluding architects, engineers, and urban designers.

Based upon the three pillars of sustainability and circular economy (ecology, society and economy) and addressing the European strategy to manage waste production, that is the 4R hierarchy (Reduce production and hazard, Reuse, Recovery materials, Recovery energy), the Course is supported by a vision: starting from the waste management, policy makers, people and entrepreneurs shall conceive new supportive ways of living on our planet, and that personal awareness and respect can be combined with a technical and industrial approach, able to generate good and sustainable work, at every level of intervention.

Surveys conducted at international level have shown how great is the interest on biomass energy technologies. An increasing number of biomass energy and fuel plants are being created worldwide and many others are expected to be designed and built in the next forthcoming years. This process clearly underlines the need for a new type of engineer, with a deeper professional educational background in these technologies and expertise in the design, operation and maintenance of such processes and plants. But a deeper knowledge is widely required even among technicians and pre-bachelor generations devoted to this growing area of new and renewable energy applications.

The Course is designed to provide students and post-graduate professionals for a specific knowledge in operational management dealing with renewable energy resources related to Geothermics.
The Course will give preliminary skills for exploitation of geothermal energy of any enthalpy for numerous uses of the human life. It also provides participants with the basic professional know-how required for participating and contributing to operational management of regional, national, and international projects, carried out by public, private and non-profit Organizations.
The course is addressed to pre-bachelor students as well as to the staff personnel of international Organization, Energy Agencies operating in Africa and professionals involved in renewable energies exploitation and on field activities.

The modalities of transport of people and goods, by ground, sea, and air are evolving rapidly and drastically. Such a change mainly involves automotive technologies with more and more performing and green vehicles as well as infrastructures and the organization of the city itself, leading us to imagine a radical change in the lifestyle of people soon to happen. The same is the situation for sea and air transportations.
All the appropriate and sustainable solutions cannot avoid an integration, at global up to local levels, among material transports of people and good, and the immaterial transportation by communication systems and tools.
Technology innovation in the mobility industry is one of the main components of green economy, strategic and crucial to the fast energy transition en course. This makes the sustainable mobility and transport industries among the most promising and dynamic ones for future professional roles; the most prominently emerging is the role of mobility manager.
Any young pre-bachelor student (but not only them) cannot ignore such radical changes, affecting the whole life of population and individuals.

Energy is essential for life and for all living organisms. The sun, directly or indirectly, is the source of almost all the energy available on Earth.
Our energy choices and decisions affect Earth’s natural systems in ways that could lead and are already leading to massive damage, so it’s essential to carefully choose our energy sources and go to energy efficiency techniques: use less energy to provide the same level of energy. It is therefore a method to reduce human greenhouse gas emissions.
Efficient use of energy is achieved primarily through a more efficient technology or process. Energy efficient buildings, industrial processes and transport could reduce global energy needs by 2050 by one third and help control global greenhouse gas emissions.

The Course is designed to provide postgraduate professionals with specific qualifications for operational management in Disaster Risk Reduction and Mitigation, and Disaster Preparedness and Response. It also provides participants with the professional know-how required for operational management of regional, national and international projects, carried out by public, private and non-profit Organizations. The course is addressed to the personnel of international Organization, Civil Protection Agencies, NGOs, Military, Health Services, Rescue Services; specialized experts and professionals involved in disaster-related activities; post-graduate students willing to engage in aforesaid activities.

The course aims at introducing the students to funding programmes awarded by the European Union and other international bodies in order to support economic and non economic activities.
The first part of the course will describe the political and historical context of the funding programmes and its function in the implementation of the public policies. In addition, the course will define the juridical context and the contractual and administrative instrument to award the funding.
Then, the lessons will make the students aware of the main techniques concerning the project design to draw-up the proposals to be submitted to the funding bodies. Some case studies of successful proposals will be provided. The last part of the course will refer to the activities needed to a sound management of a project.

We are witnessing an exponential growth of technologies and their potential, whether they are related to the duration of life and its quality, or to the ability and speed to move from one place to another or to the possibility of communicating instantly with any other human being.
This type of growth was only possible because technologies have continued to change thanks to new scientific discoveries. In our times, the scientific progress consists in processing and transmitting information across multiple technological revolutions. One of these revolutions has regarded Telecommunications of the Future for which research moves through the reconfiguration of high-capacity transmission networks and the introduction of new data acquisition, transmission and processing technologies. But we are facing other paradigmatic revolutions such as the one conceived for Artificial Intelligence in which aspects of fundamental research are combined such as, for example, those related to new neural architectures with more applied aspects such as the optimization of predictive and cognitive algorithms, or for the new Quantum Sciences and Technologies based on the consequences of the deepest and most revolutionary properties of Quantum Mechanics that could lead to a complete disruption of the calculation capacity, to absolutely secure communications and, again, to allow the creation of devices capable of carrying out measurements with current levels of precision. unattainable. These new technologies seem to be developed by technologically advanced countries, so why should they be important for developing countries? In reality, developing countries can take advantage of this digital revolution, because they do not have the inertia of developed countries and can immediately adopt new technologies, reaping the benefits and creating new market opportunities. In this course we will first describe the technologies of the future (without major insights):

  • Artificial Intelligence,
  • 5 and 6 G telecommunication paradigms,
  • Communication networks, digital inclusion
  • Blockchain, decentralized ledgers, cryptocurrencies
  • Fintech, microcredit
  • IOT
  • Quantum Technology
  • Sustainable urban planning

Then we tell success stories concerning the adoption of these technologies in developing countries. We will pay special attention to those related to sustainable development and to financial and digital inclusion.

Health sciences include all disciplines that need to be known for providing health care to humans and animals. Therefore, they don’t only include strictly medical issues but a series of scientific subjects, the most important of which are connected to the basic premises, such as biology, chemistry, physics, and mathematics, to technological tools, to a methodology constructed on reasoning rather than on notions. Based on the three main pillars of sustainability, environmental, social, and economic, this course aims also to teach general information concerning the interaction between health and the natural and anthropic habitat, together with epidemiological, social, and economic issues related to the construction of a sanitary system tailored on a specific country and/or on a definite region. In this direction, the knowledge of scientific English, the competence to communicate online safely and effectively, the ability to acquire rigorous and correct scientific information will be also taught. The aim is to assist pre-bachelor students in assessing their ability to pursue a career dedicated to health sciences. This course is therefore structured for beginners, who can test and/or deepen the level of knowledge as a prerequisite for their future access to the faculty of medicine, to the scientific faculties connected to it and, more generally, to all courses of training for the health professions.

This course starts from the evidence that a national and/or territorial health system has to be sustainable, starting from the answer to the most important international and local criteria. It means that, being impossible to give the best health care to the whole population, and unfair to provide qualified services only to a small percentage of privileged subjects, the goal is to build a system that responds to the three major pillars of sustainability, the economic, social, and environmental. In this sense the aim is to give a sustainable medical assistance to the largest majority of the population.

Wind power is an intermittent energy source, and such a characteristic conditions its use, while its “quality” is very high, being a form of mechanical energy, directly usable in many applications, first of all the production of electricity. It cannot be dispatched on demand, but, over longer periods, it is possible to make very reliable estimates and predict even locally its availability. An additional merit of wind power relies in its modularity, thanks to which it can be used both for large plants and for very small and local productions. Moreover, it is not an invasive technology and today it has very competitive costs. Finally, it is also suitable for small communities and requires modest maintenance.

The Course offers an integrated and dynamic vision of cultural heritage, understood as a pluralistic and shared process whose values in aesthetic, human and economic terms are projected towards the future.
The pre-bachelor course intends to provide the young African people with the primary conceptual and technical tools for starting a territorial investigation, a network and project design, targeted to the cross-cultural sustainability enhancement.
Following a modular structure and proposing choices drawn from different cultural universes, the course investigates exemplary aspects of cultural heritage, in the context of shared knowledge of history and memory, religion, science, and art, and intervenes on the activation of what is considered precisely as a “heritage”, with an eye to the future and to the growth of a more integrated and sustainable society.
The notion of heritage, brought to a sociological level, reveals an intense human and environmental background, made up of the relational fabric that generated it, of the influences between individuals and communities, structures of work and power, of the process of exchange, coexistence and contamination between peoples.
The transfer of knowledge relating to the most recurrent models of these interconnections affects the level of socio-anthropological interpretation and will be the subject of a specific module of the course.

The course in Engineering Geology is devoted to train students with the purpose of contributing knowledge and solving engineering and environmental issues arising from the interaction of human works and activities with the natural environment.
The course will describe how engineering geology play a key role in maintaining or creating the buildings, roads, dams, and other structures that modern society depends upon. A discipline which needs to develop a thorough understanding of rock and soil including their structural geologic setting and the weathering processes affecting the area over time.
Another primary role of engineering geology is assessing geologic hazards including seismic shaking, liquefaction, subsidence, sinkhole development, flood zones, and landslide activity including debris flows. The emphasis is on preventing or limiting the adverse effect of various hazards to society.

The interaction of a building with the environment, both urban and extra-urban is an important challenge. The modern approach to this topic looks at the building as at an energy system, as well as a waste producer and an interference with the surroundings.
The choice of the best primary and secondary energies, as well as the appropriate optimization of energy vectors to be applied and all possible energy saving’ and storage’ solutions must be analysed to reach the best energetic answer to the design requirements.
But that is NOT enough. As any energy system, a building is a source of interference and a waste producer with special regard to the surrounding areas and the environment in general.
Only a holistic approach will be able to make the building an active and virtuous part of the new approach to sustainability.

The proposed course aims at connecting young students to the ecology and environmental science, making them citizen scientists and advocate of natural resource conservation and wise management and exploitation in their respective countries. The course is organized giving to the students an introduction on natural resources, i.e., the natural capital, which services are made available by ecosystems to the local populations, and the basic knowledge on ecosystems’ structure, internal dynamics, functioning, service delivering and their responses to natural and anthropogenic perturbations. The course is also introducing students to the technologies for monitoring ecosystems and natural capital dynamics and supporting their conservation, protection and recovery, when both required and feasible in a long-time perspective. The course is close with the discussion of a few study cases, showing to the student the strength and weakness points of a few practical applications of the principle of biological and ecological conservation to natural capital in different typology of ecosystems.

The Firemen ensure public rescue technical interventions such as:

  • the technical rescue work in the event of fires, sudden or threatening structural collapse, landslides, floods, or other public calamities;
  • the technical work to contrast the risks deriving from the use of nuclear energy and the use of bacteriological, chemical and radiological substances.

Fire prevention is the function of pre-eminent public interest aimed at achieving, according to uniform application criteria on the national territory, the objectives of safety of human life, safety of people and protection of goods and the environment through the promotion, study, preparation and testing of rules, measures, provisions, measures and methods of action intended to avoid the onset of a fire and the events connected to it or to limit its consequences. It is carried out in every area characterized by exposure to the risk of fire, including in the areas of safety in the workplace, the control of the dangers of major accidents associated with certain hazardous substances, energy, protection from ionizing radiation, products from construction.

Le Consortium Eureka établi à Tunis en décembre 2020 traite des initiatives de projets multilatéraux visant la coopération entre États et des fonds alloués par l’Union européenne à des pays tiers.

Contacts